, , , , , ,

RELIRE LES LIVRES DU PASSE


♦ ♦ ♦

Je me suis remise à la lecture il y a peu de temps. J’avais oublié de prendre ce petit temps pour moi afin de tourner quelques pages d’un bon livre. De temps en temps, je me force à me poser, à me couper de monde numérique, et me détendre tranquillement sur le lit de ma chambre pour ouvrir un livre et lire quelques paragraphes afin de plonger dans un autre monde, que cela soit fantastique ou culturel. J’avais oublié à quel point c’était bon de se lover dans sa bulle, se cacher derrière la couverture d’un livre et respirer le parfum si particulier d’un ouvrage, neuf comme ancien.

Et puis il y a quelques temps alors que je traînais dans une librairie, à la recherche d’un nouveau titre à découvrir, je suis tombée sur une couverture intrigante. LE livre qui m’a transporté au tout début de l’âge où j’ai dû apprendre à déchiffrer des mots : Harry Potter à l’école des sorciers. Le livre était très beau, une édition limitée et collector. Le premier livre de la saga mondialement connue du sorcier le moins et en même temps le plus chanceux de son époque. Le premier tome décliné en quatre couvertures différentes, aux couleurs des maisons emblématiques qui sont Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard.
Autant vous dire que ni une, ni deux, mon attention et ma main se sont dirigés vers le bouquin aux couleurs de Serpentard, avec cette réflexion toute particulière : Qu’est-ce que ça ferait de relire les livres du passé ?

♦ ♦ ♦

Je vous le dis tout de suite, après quelques mois je n’ai pas pris, ni vraiment trouvé le temps d’ouvrir ce livre marqueur d’une époque lointaine. Je le vois trôner au sein de ma bibliothèque, mais je ne l’ai toujours pas touché, un peu effrayée par ce que je pourrais trouver entre ses pages.

Plus jeune je me suis beaucoup perdue dans une multitude d’univers. Que cela soit léger ou sérieux, magique ou réel, passant par la fantasy, la dystopie, la science-fiction… Tout, absolument tout y est passé.
Je me souviens avoir pleuré, avoir eu peur, avoir souri, avoir rigolé, avoir aimé. Tout ça, dans mon coin, dans un coin de ma chambre, sous mes draps, dans une bibliothèque déserte, une cour de récréation trop bruyante…
Je me souviens avoir eu toutes ces belles émotions me traverser, des émotions fortes que j’aimerais énormément revivre, moi, cette adulte un peu trop désillusionnée désormais, et trop encrée dans le réel.

Alors qu’est-ce que ça pourrait bien me faire de relire ce livre ? Et bien, plusieurs choses. D’un côté je pourrais redécouvrir l’extase que j’ai pu connaître à l’époque, voir encore mieux car ma lecture serait différente. Je pourrais revivre la vie de mes personnages favoris, me passionner de nouveau pour leurs aventures palpitantes aux multiples rebondissements… Ou alors mes rêves et mon amour pour ces mots vivants pourrait instantanément se briser au bout de quelques lignes, car j’ai grandi, car j’attends autre chose des livres que je découvre, parce que je ne suis plus aussi crédule que lors de mes jeunes années.

De ce fait, je dois avouer que je suis un peu peureuse de redécouvrir les mots qui composent mes livres du passé, bien qu’ils m’aient marqué à des moments importants, bien qu’ils m’aient construit à leur façon. Puis d’un autre côté je suis tout excitée, j’ai ce petit truc au creux de mon ventre qui me rend heureuse de retrouver ces mots que je connais écrit de nouveau au creux d'une couverture fraîche. Je me souviens de ces jours où je découvrais les livres pour la première fois, heureuse de découvrir une nouvelle histoire, ou une suite.


♦ ♦ ♦

Si ça te dit de me soutenir, tu peux t’abonner à la Newletter, pour savoir quand seront postés les prochains articles. Tu peux aussi partager sur les réseaux sociaux, me suivre sur Instagram, et surtout me dire ce que tu penses en commentaire.

♦ ♦ ♦

Quels sont vos livres du passé ?
Les avez-vous relus ?
Que pensez-vous que cela vous fasse si vous relisez ces livres ?


Share:
Read More
, , , , , , ,

TROUVER ET APPRIVOISER L'INSPIRATION




Après un mois complet sur le même sujet parlant de dessin, présentant des œuvres parfois bancales, je reviens avec un article complètement différent et qui peut s’avérer utile pour beaucoup d’artistes restant sur leur chaise à ne pas vraiment savoir ce qu’ils font. Aujourd’hui je vais vous parler d’inspiration, ce truc après lequel on est beaucoup à courir après, qui s’en va et qui revient de façon assez aléatoire, ce truc difficile qu’on essaye de dompter tous les jours, enfin, ce Saint Graal qu’est l’INSPIRATION, ce souffle qui aère nos esprits.


Personnellement l’inspiration c’est quelque chose que j’essaye d’apprivoiser depuis seulement quelques temps. Avant, alors que mon cœur et mon esprit étaient encore vierges de la vie d’adulte, c’était facile de voir le monde dans ses plus belles couleurs, ses plus belles formes, le sentir dans ses plus belles odeurs. J’avais LE TEMPS, j’avais L'ENERGIE.
Je suis encore jeune, mais mon rythme est bien différent désormais, et j’ai des responsabilités, des désillusions, une multitude de difficultés qui se dressent devant moi et qui me bloquent dans mes processus créatifs.

Je l’ai vu. JE LE VOIS. Et ça me désole. L’inspiration m’a fui… Alors il y a peu de temps, j’ai pris la décision, la résolution, de recommencer à apprendre à APPRIVOISER cet animal sauvage qu’est l’INSPIRATION. Je vous propose donc dans cet article quelques petites choses que je fais dans mon quotidien et d’autres de façon ponctuelle, afin d’approcher l’inspiration, et faire ami-ami avec elle.

Regarder autour de soi
J’avais déjà écrit un article sur le fait que je suis très observatrice. C’est probablement grâce à ça que l’inspiration ne m’a pas totalement délaissé, car j’adore regarder autour de moi, m’émerveiller des couleurs, des formes, des odeurs, des textures… des gens ! Notre environnement est très riche, et il me semble essentiel de l’OBSERVER, de le SENTIR, de le COMPRENDRE, et d’en tirer ce qui nous touche, nous attire, ou même ce qui nous dégoute !
Le monde est un merveilleux dictionnaire gratuit de décors, d’ambiances et d’émotions.

Regarder chez les autres
Quand je veux quelques choses en particulier, ou que justement je ne sais pas ce que je veux, je m’inspire beaucoup grâce aux sites de partage comme Instagram et Pinterest. J’ai une multitude de tableaux et de Mood Bord thématiques qui me permettent d’invoquer plus ou moins l’inspiration, et cela me pousse au point que l’on verra en dessous.
N’hésitez pas à aller VOIR ce que les autres font, et à vous en inspirer… Mais attention à ne pas faire de la copie !

Essayer des choses
Lorsque que vous avez quelque chose sous les yeux qui vous intéresse, N'HESITEZ PAS UNE SECONDE A VOUS JETER A L'EAU pour écrire, dessiner, peindre, composer… C’est probablement le plus difficile, mais laissez-vous aller et n’ayez pas peur d’ECHOUER.
Los du challenge du Inktober je commençais avec un gros handicap : l’horreur de l’échec. Et j’ai dû vite apprendre que ce n’était pas grave si tout n’était pas parfait, et ça m’a été vraiment bénéfique ! J’ai pu avoir des idées et créer de multiples choses, qui maintenant, quand je regarde, m’inspirent, et me donne encore plus envie de pousser l’idée. Sortez de votre zone de confort et tentez des choses, mais vous n'avez pas le temps d'avoir peur de quelque chose d'insignifiant.

Lire
LISEZ. Ouvrez un livre. Seulement des mots, seulement des images, un peu des deux. Mais lisez, imprégnez-vous de mots et de belles images pour appeler l’inspiration. Personnellement beaucoup de lectures ont inspiré mes créations, que ça soit en dessin ou à l’écrit.
Vous pouvez lire des romances, des thriller, de la fantasy, des magazines people, des articles culturels, des articles politiques, des Artbooksde tout, mais ouvrez un livre et INTERESSEZ-VOUS à ce que les auteurs, les créateurs et le monde ont à raconter.

Aller au musée
Lorsque que vous ne savez pas vraiment quoi faire de votre journée et que vous procrastinez. Aller Hop ! Prenez vos petites jambes et votre sac et allez donc PARCOURIR un musée, DECOUVRIR une nouvelle exposition, probablement que les couleurs, les formes, et l’odeur si particulière du musée vous propulsera dans un autre monde, où l’inspiration y est reine et fertile.
J’adore aller au musée, j’en ressors souvent avec pleins de bonnes idées et de la motivation plein les cellules grises.

Prendre le temps
De temps en temps prenez le temps de faire LE VIDE dans votre tête, faites un peu de méditation pour remettre les compteurs à zéro. Souvent les événements extérieurs peuvent bloquer votre créativité, mais vous pouvez tirer du positif comme du négatif des éléments qui peuvent être un très bon terreau pour vos futures créations. Prenez le temps pour vous…

Perdre du temps
… Mais perdez du temps également. ENNUYEZ-VOUS, ne surchargez pas votre temps. Je ne suis pas très bien placée pour conseiller ceci, mais il est vrai que lorsque je ne fais rien, bien que cela soit frustrant, à force de ne rien faire, de temps en temps une idée pop inopinément dans ma tête et cela me pousse à faire des nouvelles choses.


L’INSPIRATION est quelque chose qui se CULTIVE. C’est précieux et CE N'EST PAS INNE comme on voudrait nous le faire croire. Tout le monde a des idées, et souvent des bonnes idées, mais cela se CONSTRUIT, cela S'APPRIVOISE, cela se DOMPTE.
Mes conseils ne sont pas des miracles, mais ce sont des petites choses qui m’aident au quotidien afin de ne pas subir trop souvent le syndrome de la page blanche.


Si ça te dit de me soutenir, tu peux t’abonner à la Newletter, pour savoir quand seront postés les prochains articles. Tu peux aussi partager sur les réseaux sociaux, me suivre sur Instagram, et surtout me dire ce que tu penses en commentaire.


Et vous, quels sont vos conseils ?
Qu'est-ce qui vous inspire le plus ?

Share:
Read More
, , , ,

#5 INKTOBER 2018 : C'EST LA FIN DE SOIREE



♦ ♦ ♦

Et voilà le dernier article du Inktober de cette année. Je dois bien vous avouer que sur la fin j’ai trouvé le temps long, et de toute façon cela se sent dans mes dessins. J’ai été très contente de tenir tout le long de ce challenge, même si j’ai eu vraiment un énorme coup de mou sur la fin. En tout cas c’est une petite victoire pour moi, pour ma productivité et ma créativité, d’avoir fait un total de 31 dessins tout au long des 31 jours du mois d’Octobre.

Je vous laisse donc avec les trois derniers dessins avant de faire un petit débrief sur les événements.

♦ ♦ ♦




JOUR 29 ► J’avais très envie de dessiner un œil traditionnel et j’ai trouvé ça assez pertinent de le faire sur le thème « double », dans le cas où nous avons deux yeux, et de façon plus spirituelle, nous pouvons posséder la double vue sur un monde différent. Il serait bon que je reprenne cette idée que je trouve loin d’être mauvaise comparée aux deux derniers dessins qui ne payent vraiment pas de mine.




JOUR 30 ► L’avant dernier jour j’ai failli faillir à la tâche en oubliant le dessin du jour, car je rentrais assez tard d’un petit apéro’ un peu mouvementé. Alors j’ai vite fait gribouiller, et c’est le terme juste, un cœur au contours incertains.



JOUR 31 ► Et pour finir, je dois bien dire que j’étais vraiment déçue du dernier thème qui ne m’a absolument rien inspiré, et cela à terminé en petite tranche de pain mignonne et puis c’est tout, faite en une minute montre en main.


♦ ♦ ♦

LE MATERIEL UTILISE :
◊ Critérium Faber-Castell TK-FINE 9715 0.5mm

♦ ♦ ♦

Ceci fut un exercice éprouvant qui m’a vraiment confirmé le fait que la quantité n’est pas du tout égale à la qualité. De toute façon vous avez pu le voir tout au long du mois, la qualité et le travail des motifs étaient particulièrement variable, où pour certains c’était vraiment pour remplir la tâche du jour et l’envie n’y était pas. Certaines fois par manque d’inspiration, d’autres fois par manque de temps car je m’occupais à faire autre chose. Pourtant j’ai fait en sorte de tenir tous les jours, même à la dernière minute, car je trouvais que c’était un très bon exercice de réflexion, et un challenge qui me tenait à cœur de faire depuis maintenant quelques années.

Je ne sais pas encore si je retenterais l’expérience l’année prochaine, ou du moins pas avec la liste officielle.
En tout cas j’ai appris à dessiner vite, à ne plus avoir peur de faire des erreurs et de me lancer, car le temps est compté. D’habitude je suis extrêmement lente quand je dessine car je déteste faire des erreurs et recommencer, là je me suis forcée à passer cette barrière… et finalement ça a été tout à fait bénéfique et un bon travail. Grâce à ça je me sens plus inspirée, et plus motivée que jamais pour dessiner.

Et voilà, ça sera tout pour cette année en ce qui concerne le Inktober, je vais pouvoir reprendre l’écriture d’articles différents. Personnellement ça m’a beaucoup manqué, et un peu frustrée de toujours écrire sur le Inktober.

♦ ♦ ♦

Si ça te dit de me soutenir, tu peux t’abonner à la Newletter, pour savoir quand seront postés les prochains articles. Tu peux aussi partager sur les réseaux sociaux, me suivre sur Instagram, et surtout me dire ce que tu penses en commentaire.

♦ ♦ ♦

Avez-vous tenu jusqu'au bout ?
Qu'en pensez-vous ?
Avez-vous été inspirés ?

Le site Officiel : https://inktober.com/
Mon tableau Pinterest : https://pin.it/ox2cgzzokojqdm
Share:
Read More
, , , ,

#4 INKTOBER 2018 : LA CAVE AUX MONSTRES



♦ ♦ ♦

Bon cette semaine cela a été très compliqué pour moi de me motiver. Là il n’était plus vraiment question de ne pas avoir le temps de dessiner pour le Inktober, mais il était plutôt question de motivation, d’envie. Effectivement, bien que j’adore dessiner, il est vrai qu’au bout d’un moment, surtout lorsque ce sont des thèmes imposés qui ne sont pas toujours évident, cela fatigue, et le manque d’envie se faire ressentir. Mais bon, je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, et finir ce challenge, pour ensuite reprendre un rythme, à mes yeux, normal de production de dessin. Et je peux vous dire qu’après ça je connais la valeur du temps pour produire quelque chose de convenable et de satisfaisant pour ce qui est artistique. Dessiner ce n’est pas juste tracer quelques traits sur du papier. Cela va bien au-delà. Il y a tout un travail de recherche et de réflexion derrière une œuvre.

Mais je ne vous embête pas plus avec mes discours, cela sera pour un prochain article. Je vous laisse découvrir une quatrième fois mes gribouillages.

♦ ♦ ♦




JOUR 22 ► Je ne me suis pas vraiment foulée pour pour ce premier jour de semaine. J’avais beaucoup d’idées pour dessiner quelque chose de coûteux, mais je n’avais pas vraiment l’envie de dessiner quoi que ce soit, alors je suis allée au plus efficace. Des cristaux, et ce qui est bien avec le noir et blanc c’est que n’importe quelle pierre précieuse pourrait se cacher sous ces couleurs ternes.




JOUR 23 ► Je dois avouer que je séchais un petit peu pour ce thème, mais finalement l’idée s’est imposée à moi. Je jouais tranquillement à un jeu Pokémon sur mon téléphone et je venais d’attraper un Tadmorve… voilà. Tout simplement. Et en plus ce Tadvorme avait de très bonnes statistiques ! N’est-t-il pas baveux ce petit tas ?




JOUR 24 ► Ce dessin j’avais très envie de le dessiner. C’est dans mon univers, c’est clair et décalé. Des ciseaux à dents… Mais avec de vraies dents. Je ne l’ai pas liner de noir par manque de temps ce coup-ci, étant à droite et à gauche toute la semaine pour suivre des réunions pas toujours très intéressantes. Mais bon, je suis assez contente du résultat malgré sa mise en arrêt brutal. Comme beaucoup d’autres projets, je le reprendrais surement.




JOUR 25 ► Là on voit clairement que je n’avais pas envie de dessiner. C’est VRAIMENT laid et fait en cinq minutes top chrono. Je ne vais pas m’attarder sur ce cactus à l’air malade et recousu.




JOUR 26 ► Pour ce jour-ci j’ai trouvé l’idée rigolote de dessiner des jambes qui s’élancent de pin up. Je trouvais que ça rentrait bien dans le thème. Voilà tout. Encore une fois je dessin fut fait en l’espace de quelques instants.





JOUR 27 ►Trois minutes devant moi car j’avais complètement oublié de dessiner ce jour-ci, voilà un éclair tout ce qu’il y a de plus simple qui a été tracé au liner noir en quelques secondes. Ca ne pouvait pas tomber mieux : aussi rapide que l’éclair !





JOUR 28 ► Pour ce dernier dessin je pense que c’est simple et clair. Un cadeau. Et bien on va dessiner un cadeau.

♦ ♦ ♦

LE MATERIEL UTILISE :
◊ Critérium Faber-Castell TK-FINE 9715 0.5mm
◊ Stylo noir Muji 0.38mm
◊ Stylo noir Staedtler 0.1mm
◊ Stylo noir Staedtler 0.05mm
◊ Godet aquarelle Igor Trestoi noir

♦ ♦ ♦

Et voilà c’est tout pour cette semaine et aujourd’hui. Vous retrouverez les trois derniers dessins mercredi très certainement, pour clôturer ce beau challenge qui a été tout de même fatiguant.

♦ ♦ ♦

Si ça te dit de me soutenir, tu peux t’abonner à la Newletter, pour savoir quand seront postés les prochains articles. Tu peux aussi partager sur les réseaux sociaux, me suivre sur Instagram, et surtout me dire ce que tu penses en commentaire.

♦ ♦ ♦

Avez-vous tenu cette quatrième semaine ?
Qu'en pensez-vous ?
Avez-vous été inspirés ?

Le site Officiel : https://inktober.com/
Mon tableau Pinterest : https://pin.it/ox2cgzzokojqdm
Share:
Read More
, , , ,

#3 INKTOBER 2018 : ET LE TEMPS S'ECOULE, ET LES PAGES SE TOURNENT...



♦ ♦ ♦

Voilà que la troisième semaine du Inktober s’achève, et que le mois d’Octobre est déjà bien entamé et touche dans une dizaine de jours à sa fin. Cette semaine est passée encore particulièrement vite pour moi, surtout que je suis bien tombée malade, et le cœur n’était pas vraiment à prendre un crayon et de l’encre. Pourtant, pour ne pas perdre la main et poursuivre ce défi, j’ai tout de même pris mes outils et le temps pour gribouiller quelques petites choses, surtout que les thèmes de cette semaine attisés beaucoup mon imaginaire.

Voilà 7 nouveaux gribouillages pour cette troisième semaine artistique !

♦ ♦ ♦




JOUR 15 ► Dessiné en quelques instants, un petit lapin tacheté à la bouille adorable. On m’a beaucoup demandé pourquoi j’avais dessiné un lapin pour le mot « faible », mais je pensais au fait que cela soit une proie, et que par son statut cet animal, n’avait pas beaucoup de vigueur défensive. Mais il semblerait que cette petite chose au premier abord à l’allure délicate et gentille soit en réalité la surface d’un petit diable.




JOUR 16 ► Je suis complètement déçue du rendu de ce dessin, qui pourtant était une idée qui me séduisait tout particulièrement. Quelque chose d’anguleux, j’ai tout de suite pensé à des os, à un crâne, cette structure aux multiples facettes. Par manque de temps je n’ai pas pu terminer ce petit dessin et je l’ai laissé au stade de crayonnage. Au moins vous pouvez voir comment je travail, vous pouvez observer les multiples traits qui sont à l’origine de traits beaucoup plus nets.




JOUR 17 ► L’idée m’est venue en une fraction de seconde, surtout que j’avais déjà dessiné ce type de transport : une montgolfière. Un gros ballon bien gonflé qui s’envole vers les cieux. Encore une fois je n’aime pas du tout le rendu car je sais que je peux bien mieux faire, mais ayant des choses à faire ce jour-là, et en plein dans la maladie, je me suis dépêchée de tracer quelques traits et de mettre quelques coups de pinceaux.




JOUR 18 ► Je rentrais de cours, j’étais chez une très bonne copine à papoter et j’ai failli complètement oublier ce dessin, mais bon, ce ne fut pas le plus compliqué et je me suis contentée de tracer une petite bouteille remplit de liquide lunaire. J’aurais bien aimé l’encrer, sauf que je n’avais pas mon aquarelle sur moi, alors tout comme le crâne on laisse le dessin comme tel. Qui sait, peut-être que je reprendrais ce dessin plus tard, comme beaucoup d’autres.




JOUR 19 ► Autant vous dire que pour ce thème-ci je n’avais aucune traitre idée de quoi faire, surtout que je trouvais que ça ressemblait beaucoup au thème « rôti ». Toutefois, après avoir séché toute la journée sur ce que j’allais bien pouvoir dessiner, j’ai trouvé, et j’ai dessiné Calcifer du Château Ambulant de Miyazaki.

J’avais bien une liste d’idées, sauf que j’ai perdu celle-ci je ne sais où, donc je dois faire ma recherche d’idée au jour le jour.





JOUR 20 ► Le samedi étant arrivé, j’avais beaucoup plus de temps devant moi pour travailler le dessin du jour. Lorsqu’on me dit « cassable » j’ai tout de suite pensé à un cœur en morceaux que l’on rapièce. Alors effectivement ce n’est pas bien joyeux, mais j’ai trouvé l’idée jolie. Je suis plutôt contente du résultat contrairement aux autres jours, et je me ferais une joie de travailler un peu plus en détail ce dessin un peu plus tard.
J’ai pris le temps qu’il me fallait pour ce dessin, pourtant je me suis surprise à faire les traits de construction très rapidement, et le liner et l’encrage tout aussi rapidement, ce fut presque trop court.





JOUR 21 ► Pour beaucoup ça n’aura pas beaucoup de sens, mais pour moi, oui. J’ai longtemps réfléchi pour ce thème et finalement j’ai dessiné un ballon tout simple qui s’envole. Pour ceux surveillant les sorties cinéma, vous aurez reconnu le ballon rouge, mais là gris, du film d’horreur « Ca », que je vous conseil d’aller voir si vous n’avez pas trop la chair de poule.

♦ ♦ ♦

LE MATERIEL UTILISE :
◊ Critérium Faber-Castell TK-FINE 9715 0.5mm
◊ Stylo noir Muji 0.38mm
◊ Stylo noir Staedtler 0.1mm
◊ Stylo noir Staedtler 0.05mm
◊ Godet aquarelle Igor Trestoi noir

♦ ♦ ♦

Et voilà, c’est tout pour cette semaine, pour aujourd’hui. Ces sept derniers jours sont passés à grande vitesse pour moi, bien que j’ai pris un tout petit peu plus le temps de dessiner entre deux toux, deux cours, et le travail. Je suis bien plus contente des résultats, bien que ça soit toujours d’une qualité basse, mais je vois une nette amélioration dans ma rapidité et la qualité qui revient petit à petit.

♦ ♦ ♦

Si ça te dit de me soutenir, tu peux t’abonner à la Newletter, pour savoir quand seront postés les prochains articles. Tu peux aussi partager sur les réseaux sociaux, me suivre sur Instagram, et surtout me dire ce que tu penses en commentaire.

♦ ♦ ♦

Avez-vous tenu cette troisième semaine ?
Qu'en pensez-vous ?
Avez-vous été inspirés ?

Le site Officiel : https://inktober.com/
Mon tableau Pinterest : https://pin.it/ox2cgzzokojqdm
Share:
Read More